Guillaume Tell ou Toko ?

Guillaume Tell n'a pas été le premier personnage, et père, à avoir été contraint, par un être pervers, méchant et diabolique, de viser son propre fils. Bien avant Guillaume Tell, au XIe siècle, il y eut deux chasseurs norvégiens, Eindridi et Hemingr, confrontés à la même provocation. Le roi Olaf le Saint, ordonna à Eindridi de tirer sur une tablette d'écriture placée sur la tête de son fils. L'action fut interrompue par l'irruption de la mère sur place.photo.jpg

A la même époque environ, Hemingr, releva une série de paris sportifs lancés par un autre roi, Harald. Hemingr remporta chaque épreuve, ce qui fit fulminer le roi, qui finit par contraindre l'intéressé à tirer sur une noisette posée sur la tête de son fils. Hemingr réussit cette gageure, et tout comme la légende le rapporte pour Guillaume Tell, il se vengea en tuant le roi tyran.
Un siècle plus tard, cette intrigue se retrouve au Danemark, où Saxo Grammaticus la reprend. Le personnage Hemingr est renommé Toko, et il devient un guerrier au service d'un souverain du Xe siècle, Harald dit "Dent-Bleue". On ne sait pas grand chose de ce roi, si ce n'est qu'il a introduit le christianisme au Danemark et qu'il fut tué au cours d'une bataille contre les troupes de son fils.

Qui était Toko?

Toko était un chasseur courageux, mais également un ivrogne et frimeur. Dans un moment d'ébriété il se vanta tellement de ses hauts faits, que le roi "Dent-Bleue" le força à exécuter le même acte que Eindrigi et Hemingr avaient accompli. Mais cette fois ce fut avec une pomme. On raconte que, tout comme Guillaume Tell, il garda une flèche destinée au roi, au cas où il raterait son premier lancer et blesserait son fils. Mais Toko réussit. Tout comme le héros Suisse, il fut pris en otage par le roi. Toutefois son évasion fut assez différente de celle de Guillaume Tell. Il ne s'évada pas en bateau sur un lac agité par la tempête, mais il dévala à ski une pente plongeant dans la mer et survécut miraculeusement.
Il parvint à tuer le roi, pris dans une embuscade, et devint ainsi un modèle choisi pour Guillaume Tell.
William of Cloudesley
Deux siècles passèrent et on retrouva un autre héroïque arbalétrier, prêt à se venger d'un tyran, avec pour cadre l'Angleterre médiévale. C'est dans une ancienne ballade anglaise, "Adam Belle, Clim of the Clouch, and William of Cloudesley, que sont immortalisés les hauts faits de ce hors-la-loi de la forêt. Diverses scènes de carnage y sont racontées et un thème assez familier se retrouve dans la scène finale:

"Une pomme sur la tête de son fils il plaça,
Puis il banda son arc,
Il recula de six pas,
Et alors Cloudeslé tira. . ."

"Ainsi Cloudeslé partagea la pomme en deux,
Ce que beaucoup purent voir.
Que la colère des dieux tombe sur toi, dit le roi, si tu devais tirer sur moi". 

L'histoire de guillaume Tell, ne vit le jour qu'une quarantaine d'années plus tard. Et donc, si Guillaume Tell n'est pas le plus original, il est néanmoins devenu la référence.

Source: l'actualité Suisse dans le monde - Swissinfo. (Toko et Guillaume, une histoire universelle).

equipement.gif



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site