Etymologie - Origine du nom

Communes bruxelloises

Bruxelles

     Bruxelles, notre Capitale, se retrouve déjà en 966 sous l'écriture Bruocsella, dans la rédaction d'un document attribué par l'Empereur Otton 1er. Bruxelles aurait donc pour origine les mots celte "bruoc" (marais) et latin "sella" (habitation). Ce seraient dès lors les marécages de la Senne qui auraient formé le nom Bruocsella pour signifier l'habitation ou le manoir, le palais du marais. Il y a deux éléments qui jouent un rôle majeur pour Bruxelles à cette époque. Les marais, tout d'abord, qui constituent, par leur nature, une défense évidente, stable et ferme du premier castrum de l'île Saint-Géry. Mais il y a également et surtout la Senne, qui du point de vue économique a un rôle primordial dans le développement de Bruxelles. En effet le transport de tous les produits, notamment de première nécessité, s'effectue, depuis les zones proches ou de régions plus éloignées, au moyen de diverses embarcations, jusqu'aux rives de Bruxelles. Ce sont ces données, ces ingrédients qui conduiront à la naissance de la Ville de Bruxelles. 

     Bruxelles ville occupe une surface de 32,6 Km2, compte un peu plus de 171.000 résidants parmi lesquels plus de 163 nationalités.

Anderlecht

     C'est une commune conséquente et ancienne de l'agglomération. Pour une superficie de 17,7 Km2, elle compte pratiquement 16.000 habitants. Son nom est déjà cité il y a plus de 960 ans, sous une autre version : Anderlech. D'où vient donc ce nom. Des chercheurs éclairés se sont penchés sur l'étymologie. Ils nous disent que "Ander" pourrait être l'adjectif flamand qui veut dire "autre", et "lech" ou "lecht", finale actuelle utilisée, aurait pour origine le "lach" saxon, voire "lake", voire encore "loch" de l'anglo-saxon, tel qu'on le connaît dans le terme "Loch Ness" qui situe le fameux lac des Highlands d'Ecosse, hors duquel apparaîtrait de manière récurrente le non moins fameux monstre marin. Et donc la traduction de lech ou lecht serait "lac", mais de manière plus plausible pour l'endroit " un fossé rempli d'eau". Anderlecht pourrait dès lors se traduire soit par "l'autre lac", soit "l'autre fossé rempli d'eau".

     Un botaniste, spécialiste de la linguistique, considère plutôt que "Ander" serait une contraction du terme flamand "Andoren" qui qualifie, dénomme une plante herbacée du genre Marrubium, le Marrube, de la famille des Lamiaceae, et que l'on trouve au bord des chemins, dans les terrains vagues, qui a une odeur de thym et dont les feuilles ressemblent à celles de la menthe.

    Le choix est donc ouvert !

SCHAERBEEK

     Le débat sur l’origine du nom de la commune de Schaerbeek est loin d’être clos. Certains affirment que le nom aurait pour origine le nom du Chevalier Everin de SCARENBEKE et dont le château était situé au nord de Bruxelles.

     Pour d’autres c’est le ruisseau appelé Maelbeeck qui détermine la provenance de la dénomination Schaerbeek, du fait que jadis le Maelbeeck avait pour nom Schaerbeek. Schaerbeek s’orthographiait Scarenbecca en 1120, Scarenbeke en 1138, Scharenbeke en 1286, Scharebeek en 1702 et enfin Schaerbeek depuis 1841. Il aurait pour étymologie l’accouplement du mot franc SCHAER (entaille) et du mot BEEK (ruisseau), et donc Schaerbeek signifierait le ruisseau dans l’entaille ou mieux aux rives escarpées.

     Inutile de dire que la première version n’est pas très vraisemblable. En c’est la noblesse qui se détermine par  le nom du lieu de leurs terres et non pas le nom du Noble qui traduit l’appellation du lieu.

     Si on estime qu’il y avait déjà des traces d’habitants à Schaerbeek  à l’époque du Néolithique, une mention du nom de la commune se retrouve dans un acte de l’Evêque de Cambrai de 1120, qui parle de l’attribution des revenus des églises de SCARENBEKE. Ce sont les Ducs de Brabant qui possèdent ce territoire à cette époque. Et il y a entre autres, le Sire EVERWIN de SCARENBEKE qui, au XIIe siècle, vit dans une sorte de construction fortifiée, dénommée Château la Motte, au bord du Maelbeek. Cette habitation subsista jusqu’au XVIIe siècle. Au Moyen Âge, le duc Jean II de Brabant englobe Schaerbeek dans la « Cuve de Bruxelles ». Il est curieux de constater qu’à cette époque, les Schaerbeekois utilisent des ânes comme moyen de transport. On appelle d’ailleurs Schaerbeek, le pays des ânes parce que l’élevage à cet endroit est réputé depuis les croisades.   

     La commune qui s'étend sur 8,1 Km2, compte un peu plus de 130.500 habitants.                                                           

Etterbeek

     Etterbeek, commune moyennement importante de l'agglomération bruxelloise, signifierait ruisseau tumultueux ! Cette commune aurait vu le jour en bordure d'un ruisseau, en l'occurrence le Maelbeek, dont la traduction littérale devrait être "ruisseau à moudre". Ce cours d'eau qui prend sa source à proximité de l'Abbaye de la Cambre, fut fort utile pendant de nombreuses années aux meuniers, grâce au courant qui permettait d'actionner leurs moulins. Comme beaucoup de cours d'eau dans l'agglomération bruxelloise, il fut voûté, notamment, en ce qui le concerne, parce que lors de fortes pluies ou orages, il débordait et provoquait l'inondation des caves des habitations.

     Sur 3,1 Km2, la commune compte un peu plus de 42.200 habitants.

    L'orthographe du nom Ixelles provient d'une traduction du flamand Elseele par une mauvaise adaptation qui a abouti ultérieurement à la traduction flamande Elsene. Cette traduction est elle-même une altération de l'ancien nom Elzele, qui émane de Els (aulne) et zelle (littéralement groupe de maisons). Ces maisons qui étaient situées près des aulnes (arbre à bois léger de la même famille que le bouleau) a logiquement donné la composition du nom. Autre déduction, anciennement Ixelles avait beaucoup d'étangs, or l'aulne croît souvent en bordure de bassins d'eau.

     On remarque aussi que le x dans l'orthographe d'Ixelles serait une pratique des copistes du Moyen Âge qui changeaient les doubles "s" par une croix soit un "x". Ceci se retrouve notamment dans le nom de la Capitale: Brussel est devenu Bruxelles.

Molenbeek-Saint-Jean

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site